Système de projection des professions au Canada (SPPC)

Sommaire industriel

Produits chimiques

(SCIAN 3251-3259)

Cette industrie comprend les établissements dont l’activité principale consiste à fabriquer des produits chimiques tirés de matières premières organiques et inorganiques (dont les produits pétrochimiques et gaz industriels, les engrais et pesticides, les médicaments et produits pharmaceutiques, ainsi que la peinture, l’encre, le savon et les produits de nettoyage). Les produits pharmaceutiques et médicaments, ainsi que les produits chimiques de base représentent les deux plus importants segments de l’industrie, totalisant respectivement 25 % et 27 % de la production en 2018. Dans l’ensemble, l’industrie repose fortement sur les exportations puisqu’environ 70 % de sa production est destinée aux marchés extérieurs, essentiellement aux États Unis qui représentent 76 % des exportations. Les médicaments et produits pharmaceutiques affichent la plus forte dépendance aux exportations, avec près de 100 % de leur production expédiée à l’étranger. À l’opposé, les pesticides et les engrais affichent la plus faible dépendance aux exportations, avec 80% de la production vendue sur le marché intérieur. En 2018, l’industrie comptait 102 800 travailleurs (5,9 % de l’emploi manufacturier), dont 44 % dans les médicaments et produits pharmaceutiques, 16 % dans la fabrication de savons, de détachants et de produits de toilette, et 12 % dans les produits chimiques de base. L’emploi est principalement concentré en Ontario (51 %) et au Québec (27 %), et la main-d’œuvre est majoritairement composée de travailleurs masculins (63 %). Les professions clés (CNP à 4 chiffres) incluent :[3]

  • Opérateurs/opératrices d’installations de traitement des produits chimiques (9421)
  • Surveillants/surveillantes dans le raffinage du pétrole, dans le traitement du gaz et des produits chimiques et dans les services d’utilité publique (9212)
  • Technologues et techniciens/techniciennes en chimie (2211)
  • Chimistes (2112)
  • Manœuvres dans le traitement des produits chimiques et les services d’utilité publique (9613)
  • Opérateurs/opératrices de salle de commande centrale et de conduite de procédés industriels dans le raffinage du pétrole et le traitement du gaz et des produits chimiques (9232)
  • Ingénieurs chimistes/ingénieures chimistes (2134)

Certains segments de l’industrie, comme les produits chimiques de base, les résines synthétiques et les fibres et filaments artificiels et synthétiques, sont étroitement liés à la chaîne d’approvisionnement manufacturière nord-américaine. D’autres segments dépendent de la demande en médicaments et en produits pharmaceutiques du secteur de la santé, de la demande en engrais et en pesticides du secteur agricole, ou de la demande de matériaux utilisés par le secteur de la construction comme la peinture, les revêtements et les adhésifs. L’industrie était déjà en difficulté avant de subir les impacts négatifs de la récession mondiale de 2008-2009. Après avoir atteint un sommet en 2003, la production a chuté de 25 % au cours des six années suivantes. Stimulée par la reprise de l’activité économique au Canada et aux États-Unis qui a suivi la récession et par la baisse de la valeur du dollar canadien depuis 2014-2015, la production s’est redressée de 2010 à 2018 et est maintenant de retour aux niveaux enregistrés avant la récession. Ceci s’est traduit par une croissance moyenne du PIB réel de 1,4 % par année sur la période 2009-2018. Après avoir chuté sévèrement de 2003 à 2009, l’emploi dans l’industrie a fluctué considérablement de 2010 à 2018, mais est demeuré bien en deçà des niveaux observés au début des années 2000. Le nombre de travailleurs a ainsi diminué de 0,4 % par année en moyenne sur l’ensemble de la période 2009-2018. L’intensification de la concurrence en provenance des producteurs américains et des producteurs d’Asie et d’Amérique latine a contraint l’industrie à restructurer ses activités et à augmenter sa productivité pour demeurer compétitive sur les marchés domestiques et étrangers.

Au cours de la période 2019-2028, on projette une croissance plus rapide de l’industrie chimique, alimentée principalement par l’accélération anticipée dans l’activité manufacturière au Canada et par une hausse de la demande pour les produits chimiques, notamment en provenance des États-Unis. Les exportations devraient bénéficier de la valeur relativement faible du dollar canadien, alors que la signature de l’Accord entre le Canada, les États-Unis et le Mexique (ACEUM) en remplacement de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) apportera une plus grande stabilité aux échanges commerciaux. Les réductions de tarifs prévues dans l’Accord économique et commercial global (AEGG) devraient également inciter les entreprises domestiques à augmenter leur pénétration du marché européen. En outre, la demande de produits chimiques en Inde et en Chine devrait accélérer à mesure que la classe moyenne dans ces pays continuera à prendre de l’expansion. L’industrie chimique mondiale se tourne progressivement vers l’utilisation de liquides extraits de gaz naturel comme matières premières pour la production de produits pétrochimiques, et le Canada est en excellente position pour tirer parti de cette tendance grâce à ses abondantes réserves de gaz naturel liquéfié. Le vieillissement de la population devrait également continuer à accroître la demande de produits pharmaceutiques et médicaux, l’un des segments les plus importants de l’industrie. Les exportations canadiennes de ces produits ont fortement augmenté au cours des dernières années, stimulées par la forte demande en provenance des États-Unis, du Japon et de l’Europe. L’ACEUM viendra renforcer la protection de la propriété intellectuelle en prolongeant les droits d’auteur et la durée de vie des brevets sur certains types de médicaments. Cela devrait augmenter la rentabilité des activités de production et de recherche et développement (R-D) dans le segment pharmaceutique de l’industrie, et stimuler l’investissement dans la propriété intellectuelle. L’écart de prix entre les médicaments de marque et les médicaments génériques s’est également creusé, offrant de plus grandes opportunités pour les producteurs canadiens de médicaments génériques.

En revanche, l’expansion de l’industrie chimique dans les marchés émergents représente un défi concurrentiel de taille pour les producteurs canadiens. Les États-Unis représentent un autre concurrent important, car l’augmentation de la production de pétrole et de gaz de schiste fournit une source abondante et relativement peu coûteuse de matières premières aux fabricants américains de produits chimiques. Les politiques de lutte contre le changement climatique ont également créé bon nombre de nouvelles réglementations et les chevauchements sont fréquents entre les juridictions fédérales et provinciales, ce qui a pour effet d’augmenter les coûts d’exploitation et de réduire la compétitivité de l’industrie chimique canadienne. Néanmoins, on projette que le PIB réel de l’industrie progressera de 1,8 % par année en moyenne sur la période 2019-2028, soit une accélération notable par rapport aux dix années précédentes. Ceci devrait se traduire par un regain de croissance de l’emploi à un taux moyen de 0,7 % par année. Toutefois, on projette qu’environ les deux tiers de la croissance de la production proviendra de gains supplémentaires dans la productivité. Les bas taux d’intérêt de la dernière décennie ont permis à plusieurs fabricants de produits chimiques de financer de nouvelles usines et de nouveaux équipements afin d’accroître leur efficacité et demeurer compétitifs. Une plus grande emphase destinée aux activités de R-D pour la fabrication de produits chimiques spécialisés devrait également venir accroître la valeur ajoutée dans certains segments de l’industrie.

Croissance du PIB réel et de l’emploi dans les produits chimiques

Ce graphique montre la croissance annuelle du PIB réel et de l’emploi au cours des périodes 2009 à 2018 et 2019 à 2028 dans les produits chimiques. Les données sont présentées dans le tableau à la suite de ce graphique

Sources : Statistique Canada (données historiques) et EDSC, projections industrielles 2019 du SPPC.

Version texte de la figure Croissance du PIB réel et de l’emploi dans les produits chimiques (moyenne annuelle, %)
  PIB réel Emploi
2009-2018 1,4 -0,4
2019-2028 1,8 0,7

Sources : Statistique Canada (données historiques) et EDSC, projections industrielles 2019 du SPPC.

[3]Les professions clés dans la plupart des industries manufacturières incluent également : Directeurs/directrices de la fabrication (0911); Mécaniciens/mécaniciennes de chantier et mécaniciens industriels/mécaniciennes industrielles (7311); Manutentionnaires (7452); Expéditeurs/expéditrices et réceptionnaires (1521); Conducteurs/conductrices de camion de transport (7511); Technologues et techniciens/techniciennes en génie industriel de fabrication (2233); Électriciens industriels/électriciennes industrielles (7242); et Ingénieurs/ingénieuses d’industrie et de fabrication (2141). Retourner au texte.


Date de modification :