Système de projection des professions au Canada (SPPC)

Sommaire industriel

Introduction aux sommaires industriels du SPPC (information générale et technique)

Les projections par profession produites dans le cadre du Système de Projection des Professions au Canada (SPPC) nécessitent la préparation d’un scénario macroéconomique et d’un scénario sectoriel afin de déterminer les perspectives de long terme relatives à la croissance de l’emploi total et à la distribution de l’emploi par industrie et profession.

Les perspectives de long terme relatives à la croissance économique du Canada et à la structure industrielle seront fortement influencées par les changements démographiques, plus précisément le ralentissement de la croissance de la population et le vieillissement de la population. Ces tendances démographiques ne peuvent être évitées et auront un impact important sur les perspectives de long terme concernant la population active, l’emploi, le PIB potentiel, la demande intérieure finale et, ultimement, la composition industrielle de l’économie canadienne. Le progrès technologique est un autre facteur pouvant influencer la structure industrielle et professionnelle de l’économie, puisque son impact sur la productivité vient affecter la demande de main-d’œuvre par industrie et par profession, et transformer la composition des tâches et des compétences requises au sein de l’économie.

Ce rapport présente le scénario sectoriel sous-jacent aux projections de 2019 du SPPC. Ce scénario a été développé en collaboration avec The Conference Board of Canada, en utilisant l’information disponible au printemps 2019. Il fournit une analyse détaillée des tendances historiques et futures pour chacune des 42 industries définies par le SPPC. Ces 42 industries couvrent l’ensemble de l’économie et sont basées sur le Système de classification des industries de l’Amérique du Nord (SCIAN), version 2012.

Chacun des 42 sommaires industriels inclut l’information suivante :

  • Définition et caractéristiques de l’industrie;
  • Faits saillants et principales statistiques;
  • Professions clés reliées à l’industrie (voir ci-dessous);
  • Performance historique en termes de production, d’emploi et de productivité;
  • Facteurs de croissance intérieurs et extérieurs de la demande pour les biens ou services produits par l’industrie (liens avec les indicateurs macroéconomiques, incluant les principales composantes de la demande agrégée, comme les dépenses de consommation, les investissements, les exportations, etc.);
  • Enjeux et opportunités, incluant les impacts des nouvelles technologies;
  • Perspectives de 10 ans pour le PIB réel, l’emploi et la productivité.

Plus particulièrement, l’objectif des sommaires industriels est de répondre à trois questions spécifiques pour chaque industrie :

  1. Quels sont les facteurs ayant eu une incidence positive et négative sur la croissance du PIB réel, de l’emploi et de la productivité au cours des dix dernières années?
  2. Quels sont les facteurs qui auront une incidence positive et négative sur la croissance du PIB réel, de l’emploi et de la productivité au cours des dix prochaines années?
  3. Pour quelles raisons projette-t-on une accélération (ou un ralentissement) de la croissance du PIB réel, de l’emploi et de la productivité au cours des dix prochaines années par rapport aux dix dernières années?

PROFESSIONS CLÉS PAR INDUSTRIE

Les professions clés par industrie reposent sur la Classification nationale des professions (CNP), version 2016 (code à 4 chiffres). Il s’agit des plus importantes professions au sein de l’industrie ou des professions qui sont fortement concentrées dans l’industrie (sans nécessairement être des professions affichant un grand nombre de travailleurs).

Plus spécifiquement, ce sont les professions qui représentent les plus grandes parts de l’emploi total au sein de l’industrie (voir l’exemple 1) et/ou les professions pour lesquelles l’industrie représente une part importante de l’emploi total au sein de la profession (voir l’exemple 2).

  • Exemple 1 : Les charpentiers-menuisiers (CNP 7271) et les électriciens (CNP 7241) représentent respectivement 8 % et 7 % du nombre total d’emplois dans l’industrie de la construction.
  • Exemple 2 : L’industrie de la construction emploie 92 % des briqueteurs-maçons (CNP 7281), bien que cette profession représente moins de 1 % du nombre total d’emplois dans l’industrie.

La liste des professions clés est triée selon la taille de la profession dans l’industrie (en ordre décroissant). Les professions clés peuvent être listées dans plus d’une industrie.

Les professions clés excluent généralement les professions administratives et de soutien que l’on retrouve dans la plupart des industries, notamment :

  • Agents/agentes d’administration (CNP 1221)
  • Adjoints administratifs/adjointes administratives (CNP 1241)
  • Concierges et surintendants/surintendantes d’immeubles (CNP 6733)
  • Techniciens/techniciennes en comptabilité et teneurs/teneuses de livres (CNP 1311)
  • Réceptionnistes (CNP 1414)
  • Employés/employées de soutien de bureau (CNP 1411)
  • Commis à la comptabilité et personnel assimilé (CNP 1431)
  • Professionnels/professionnelles en ressources humaines (CNP 1121)
  • Administrateurs/administratrices de la paye (CNP 1432)
  • Directeurs/directrices des ressources humaines (CNP 0112)
  • Toutes autres professions de nature administrative ou de soutien non reliées aux activités principales de l’industrie.

Ces professions sont exclues des professions clés par industrie, à moins qu’elles ne constituent un élément important des activités principales. Par exemple, toutes les entreprises ont besoin de comptables, mais seuls les cabinets comptables emploient des comptables dans le cadre de leurs activités principales.

À des fins pratiques, les professions clés excluent également les professions affichant un nombre de travailleurs relativement petit. L’objectif est d’informer les lecteurs sur les professions les plus pertinentes par industrie, et non pas de couvrir toutes les professions dans l’économie.


Date de modification :